Pour une navigation optimisée sur le site www.irp-auto.com, nous vous invitons à télécharger la dernière version du navigateur.

Formulaire de recherche

Le Groupe de protection sociale des professionnels des services de l’automobile

-A A +A
Bookmark and Share

Pension de réversion : ma famille est protégée

En cas de décès, le conjoint survivant d’un retraité ou futur retraité de l’automobile peut bénéficier du versement d’une partie de la pension de retraite de celui-ci. Cette prestation est toutefois soumise à conditions.

De quoi s’agit-il ?

La pension de réversion correspond à une partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l'assuré décédé.

Qui peut en bénéficier ?

Les bénéficiaires potentiels de cette pension de réversion, appelés « ayants droit », sont :

  • les conjoints, c'est-à-dire la veuve ou le veuf ;
  • le cas échéant, l’ex-conjoint(e) ou les ex-conjoint(e)s ;
  • les orphelins des deux parents.

Régime général et régime complémentaire : quelles sont les conditions d’attribution ?

Pour la retraite du régime général

Pour connaitre les conditions précises d’attribution d’une pension de réversion pour le régime de base, vous devez vous renseigner auprès de la CARSAT (Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail) ou de la CRAM (Caisse Régionale d'Assurance Maladie) de votre région. Votre veuve/veuf pourra bénéficier d'une pension de réversion si elle/il a plus de 55 ans. Si elle/il a moins de 55 ans, elle/il pourra alors bénéficier de l'allocation veuvage.

Il s’agit d’une prestation temporaire versée mensuellement pendant deux ans au maximum.

 

Pour la retraite du régime complémentaire IRP AUTO

Votre veuve/veuf pourra bénéficier d'une pension de réversion à partir de 55 ans (il vous faudra atteindre 60 ans pour le régime Agirc, si elle/il ne bénéficie pas de la réversion du régime de base), ou sans condition d'âge si elle/il  est invalide ou a au moins deux enfants à charge.

 
Le tableau ci-dessous détaille les conditions d'attribution de cette pension de réversion :

Au prorata du nombre d’années de mariage si plusieurs conjoints en bénéficient.

A quel montant pouvez-vous prétendre ?

La pension de réversion représente 54 % de la retraite de base auxquels s'ajoutent 60% de la retraite complémentaire.

Une majoration forfaitaire pour enfant à charge peut être accordée par la Sécurité sociale, sous certaines conditions, pour les enfants :

  • de moins de 16 ans ;
  • de moins de 18 ans s'ils sont en apprentissage ;
  • de moins de 20 ans s'ils sont étudiants ou handicapés.

 

À noter : en cas de remariage, le conjoint (ou l'ex-conjoint) survivant, n'a plus droit à la pension de réversion du régime de retraite complémentaire.
 

 

Cas particuliers des orphelins

La pension de réversion s'élève à 50 % de la retraite complémentaire d'un salarié non cadre et 30 % de celle d'un salarié cadre, pour chacun des orphelins.
Pour percevoir cette pension, l'orphelin doit avoir perdu ses deux parents.
La pension de réversion ne peut être attribuée à l'enfant dont l'un des parents est toujours vivant, même si ce dernier ne peut prétendre à une pension de réversion (par exemple s'il s'est remarié).

 

Pour les orphelins d'un salarié non cadre, la pension de réversion est versée :

  • jusqu'à l'âge de 21 ans ;
  • jusqu'à l'âge de 25 ans s'il poursuit des études ou est en apprentissage ;
  • sans condition d'âge s'il a été reconnu invalide avant l'âge de 21 ans.

 

Pour les orphelins d'un salarié cadre, la pension de réversion est versée :

  • jusqu'à l'âge de 21 ans ;
  • sans condition d'âge s'il a été reconnu invalide avant l'âge de 21 ans.

Comment obtenir la pension de réversion ?

La pension de réversion n'est pas attribuée automatiquement.
Vous devez en faire la demande :

  • auprès de la Sécurité sociale ou de votre mairie, pour la retraite de base ;
  • auprès d’IRP AUTO, pour la retraite complémentaire.

 

Vous pouvez faire la demande de retraite complémentaire :

  • par courrier adressé à : IRP AUTO - Service Allocataires - 8, rue P.A. Chadouteau - CS70000 - 16909 Angoulême Cedex 9 ;
  • par e-mail adressé depuis la « Boîte à outils » de notre site Internet ;
  • depuis la messagerie disponible sur l’espace abonné (« Mon compte »).

Pour aller plus loin

Télécharger la demande suivante :