Pour une navigation optimisée sur le site www.irp-auto.com, nous vous invitons à télécharger la dernière version du navigateur.

Formulaire de recherche

Le groupe de protection sociale des professionnels des services de l'automobile, du cycle et du motocycle

-A A +A
Partager

La santé des aidants

Vous accompagnez au quotidien, seul ou avec l'aide de professionnels, des personnes malades, en situation de dépendance ou de handicap, vous êtes un aidant. Vous avez parfois le sentiment d'être submergé, fatigué, isolé, ou encore stressé. Il est temps d'en parler! La santé des aidants est un sujet qui préoccuppe vivement IRP AUTO. C'est pourquoi, nous vous proposons des informations et conseils pratiques.

 

Les chiffres en bref : la relation d'aide, un impact réel sur la santé des aidants

 

Aujourd'hui, près de 8,3 millions d'aidants accompagnent au quotidien un proche malade, en situation de dépendance ou de handicap. Cette implication n'est pas sans incidence sur leur santé. En effet, d'après un rapport par la Caisse nationale de solidarité et de l'autonomie, un grand nombre d'aidants rencontreraient des difficultés de santé. Ainsi, 48 % des aidants interrogés déclarent avoir une maladie chronique, 29 % se sentent anxieux ou stressés, 25 % déclarent ressentir une fatigue physique ou morale.

 

La santé : quelle définition ?

 

La santé est trop souvent réduite à l'absence de maladie. Or être en bonne santé va bien au-delà de cet aspect là et renvoie à la notion de bien-être. Pour l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé est "un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en l'absence de maladie ou d'infirmité".

 

La santé va être influencée par plusieurs facteurs en lien avec l'environnement, le style de vie, les conditions socio-économiques. Un changement de situation de vie, comme le fait de devenir aidant, peut être à l'origine de nouvelles difficultés de santé. Il est important d'en prendre conscience, c'est pourquoi nous vous proposons plusieurs conseils pratiques pour faire face à d'éventuels problèmes de santé.

 

Conseils pratiques

 

Étape 1 : se repérer dans sa santé (savoir identifier les problèmes de santé que l'on peut rencontrer)

 

Lorsqu'on est pleinement investi dans la relation d'aide, il nous est parfois difficile de prendre conscience des changements opérés dans nos vies, et plus encore, de prendre le temps pour soi. Pour vous aider à faire le point sur votre santé, voici des exemples de questions que vous pourriez vous poser :
- Est-ce que depuis que je suis aidant ma santé a changé ?
- Suis-je fatigué ?
- Ai-je le sentiment d'être déprimé ?
- Suis-je plus anxieux qu'avant ?
- Ai-je encore de l'appétit ?
- Suis-je entouré ?
- Est-ce que je pratique une activité physique ?

 

Vous trouverez également une liste non exhaustive de problèmes de santé auxquels vous pouvez être confrontés :

- Lorsque je m’investis physiquement pour accompagner mon proche, je risque : de rencontrer des problèmes de dos, de développer un sentiment de fatigue ou encore d’avoir le sentiment d’être devenu l’aide-soignant de mon proche.

- Lorsque je ne sors peu ou plus et perds tout contact avec l’extérieur, je risque : de ressentir une souffrance morale, d’avoir un sentiment d’isolement et de solitude, d’avoir des troubles du sommeil, d’être victime d’une altération du système immunitaire etc.

- Lorsque j’ai le sentiment que mon entourage ne comprend pas mon engagement, je risque : d’avoir des tensions relationnelles avec mon entourage, d’être stressé, d’avoir un sentiment de surmenage.

- Lorsque j’ai le sentiment d’en avoir marre et d’avoir du mal à gérer mes émotions, je risque : d’être stressé, de tomber en dépression, d’être hypertendu, d’avoir un sentiment de fatigue général (physique et morale).

 

Étape 2 : trouver des solutions adaptées aux problèmes de santé que vous rencontrez

 

Pour retrouver une bonne santé, il ne faut pas hésiter à agir sur plusieurs tableaux : l’alimentation, l’activité physique, le sommeil, les relations sociales, le temps pour soi, etc.

 

L’alimentation : une mauvaise alimentation, associée à une fatigue et du stress peuvent entraîner une grande fragilité (faiblesse musculaire, baisse des défenses immunitaires et risque d’infection, altération de l’état général).
Privilégier une alimentation équilibrée vous préservera des maladies et diminuera le sentiment de fatigue physique et moral.

 

Le sommeil : un mauvais sommeil peut être facteur de stress, d’énervement, de tensions nerveuses.
Le sommeil présente de grandes vertus réparatrices, il est la source de notre équilibre physique et psychologique. Pour bien dormir, il est important d’avoir un matériel de confort (lit et matelas adapté), de prendre du temps pour soi pour conserver un rituel d’endormissement, il faut aussi ne pas hésiter à faire appel à des solutions de répit.

 

L’activité physique : l’absence d’activité physique peut nuire à la santé physique et morale.
L’activité physique favorise le bien-être général (physique et moral) et contribue à prévenir ou à en diminuer les effets de certaines maladies. La pratique d’une activité physique régulière ne peut qu’être recommandée. Pour faire face aux réticences éventuelles, trouver une activité qui vous fait plaisir, n’hésitez pas à vous entourer de vos amis et choisissez un matériel adapté et confortable pour vous.

 

Le stress et l’anxiété : le stress et l’anxiété peuvent être source de fatigue physique et moral et facteur d’énervement et de tensions avec les autres.
Réduire le stress et l’anxiété est donc une clé pour vivre plus sereinement la situation d’aidant. Pour y parvenir, ne pas hésiter à prendre du temps pour soi pour pouvoir sortir du quotidien d’aidant en participant à des activités sportives, culturelles, etc. Pour se dégager du temps ne pas hésiter à recourir à des solutions de répit.

 

Étape 3 : identifier et prendre contact avec les personnes ressources

 

Étape 4 : faire appel aux dispositifs existants de l’action sociale d’IRP AUTO

 

IRP AUTO vous propose une aide et une participation financière aux dispositifs évoqués ci-dessous :
- La garde et l’accueil de jour de la personne aidée
- Des réunions d’information-échanges suivies d’ateliers thématiques (épuisement des aidants, comprendre la maladie, prendre soin de soi…)
- Des séjours temporaires et de répit pour vous et/ou votre proche dans des structures adaptées
- Des Cafés des Aidants, les Ateliers Santé des Aidants ou Formation des Aidants, actions développées par l’Association Française des Aidants
- Un accompagnement personnalisé

 

Pour en savoir plus sur la santé des aidants : cliquez-ici.

Article rédigé en collaboration avec notre partenaire l’Association Française des Aidants.